Passons à la programmation plus adulte de notre festival fantasmé :

Je vous propose des groupes qui ont déjà fait leurs preuves et qui viendront enrichir mon festival de rêve de manière charmante, anarchique et bigarrée, toujours.

Tout d'abord les inénarrables Kings Of Leon, le rock du dirty south qui parle plus aux tripes qu'au cerveau, je peux déjà jurer que leur set mettrait le feu grâce à deux armes imparables : Use Somebody et Sex on fire tirées de leur dernier album Only by the night. Si les Followill sont très très catho, ils sont aussi très très costauds. Et ont de jolis cheveux :

KingsOfLeon_cr_JamesMinchinIII_400

The Klaxons, ils sont bons, ils sont même très merveilleux. Personne sait trop bien comment qualifier leur musique et ça, ça me plaît.

the_klaxons

Et puis Hip-Hopons un peu avec des diamants taillés sur mesure, j'ai envie de dire... Outkast. Parce que depuis Jacko-Wacko Jackson on a pas vu de blacks aussi originaux vendre autant et faire des tubes de ce calibre tout en restant fidèles à leur musique d'origine *reprend sa respiration*.

outkast_main

Comme il faut un come-back et que celui-ci, il est quand même huuuuuge (ouais parce que Damon était jamais parti, un Gorillaz par-ci, un The good the bad & the queen par-là, un Amadou et Maryam et hoplà trois petits tours et puis revient) je disais donc : B.L.U.R... BLUR !

blur_1

C'est sûrement l'homme le plus sexuel du monde. Au monde. De l'univers. Intergalactique.

On dirait pas comme ça, mais sur scène OH BON DIEU.

Lui c'est John Stargasm, frontman de Ghinzu. Et Ghinzu ils sont tellement énormes, et tellement francophones en vrai, et ils chantent tellement bien dans un mégaphone debout sur des synthétiseurs que pour moi c'est quatre oui, ah que c'est eux la nouvelle star. (Nouvel album Mirror, Mirror, au top de ma shopping-list)

art_large_148210

Je me trouve éclectique.